Conscious Contracts®

Des contrats qui vous ressemblent pour soutenir vos projets

Loin des modèles ou « templates », il importe pour vous de disposer d’instruments juridiques « sur mesure » et qui soutiennent vos projets

De plus en plus de personnes et d’entreprises sont insatisfaites de l’assistance juridique qu’elles reçoivent. La pratique « traiditionnelle » du droit, et notamment de la rédaction de contrats, présente en effet de nombreuses déficiences.

Basé sur la méfiance vis-à-vis de son partenaire, le contrat traditionnel ambitionne d’assurer la « sécurité juridique » en envisageant le plus d’hypothèses possibles où le co-contractant va manquer à ses obligations et en prévoyant les sanctions en pareil cas. En réalité, de cette manière, le contrat induit implicitement une logique de la confrontation et de la méfiance qui génère de nombreux conflits dont la plupart se traduisent en longs et coûteux procès.

Et si, au contraire, un contrat pouvait être le support à une véritable collaboration pour le développement d’un projet dans lequel chaque partie a un intérêt au succès de l’autre?

Un contrat serait alors un accord sur « ce que nous voulons réaliser ensemble » dans lequel nous exprimons clairement ce qui nous amène à collaborer et pour quoi nous nous sommes choisis comme partenaire.

De tels contrats existent: les Conscious Contracts® (littéralement « contrats conscients »). Il s’agit d’un processus mis au point par deux avocates américaines, Alala Linda Alavarez et Kim Wright. Un tel contrat comprend trois grandes sections.

Dans la première, nous explorons ce que signifie pour chaque partie une collaboration « fructueuse » ou « épanouissante »: quel est notre projet, que va-t-il nous apporter, en quoi va-t-il contribuer au développement de notre entreprise, etc…?

Dans un deuxième temps, nous élaborons un processus qui nous permettra de surmonter les difficultés et désaccords qui surgiront nécessairement au cours de la vie du contrat. Les parties se considèrent mutuellement comme suffisamment matures et responables pour surmonter ces événements en s’appuyant sur leurs propres ressources, et surtout sans l’intervention d’un juge.

Enfin, la troisième partie comprend le plan d’action: qui fait quoi, dans quels délais, pour quel prix, etc…).

Cette méthode produit des résultats à court et à long terme. Au cours de la négociation du contrat, les parties sont amenées à parler d’elles-mêmes et à explorer leurs propres motivations; en conséquence, elles « sentent » rapidement si la qualité de leur relation sera de nature à soutenir leur collaboration ou si au contraire, il est préférable de ne pas contracter car leurs intérêts respectifs sont trop divergents. Autant s’en rendre compte dès le début plutôt que de s’engager dans une impasse. A plus long terme, les parties jouissent d’une véritable sécurité car elles trouvent dans le contrat les ressources pour gérer elles-mêmes les circonstances imprévues ou leurs conflits. Il s’ensuit une forte réduction de l’impact émotionnel de ces difficultés et, bien entendu, une diminution du recours au procès comme solution à un litige. Les parties deviennent davantage autonomes.

Toute forme de contrat peut s’envisager à l’aune de la méthode Conscious Contracts®: statuts de société, pactes d’actionnaires, contrats de travail, baux, contrat de mariage, conventions de rupture de tout contrat, transaction, etc…

En tant que premier praticien francophone certifié « Conscious Contracts »®, je vous offre la possible de voir vos contrats comme une source de collaboration fructueuse. Ma pratique du coaching me permet d’être particulièrement efficace dans la clarification du sens que vous voulez placer dans la collaboration que vous envisagez.

N’hésitez pas à prendre un rendez-vous si vous souhaitez en savoir davantage.

Vous pouvez également consulter les ressources suivantes (en anglais):

http://www.consciouscontracts.com